Collège Druidique des Gaules

Collège Druidique des Gaules

Quand la forêt nous inspire... : poèmes.

 A la suite du stage d'initation au druidisme 2011, Marjorie initie un petit échange de poèmes, que Francine et Anne ont poursuivi....

 

 

Voici quelques petites lignes ... [de Marjorie]

 

Par un mois d'août ensoleillé

Lug nous réunissait

 

La lune descendante nous accompagnait

 

Voyage à travers le temps

Nos ancêtres présents

 

Contes et danses partagés

Avec trembles et genêts

 

Que de Joies et bonheurs

En ces moments qui ne meurent !

 

Par un mois d'août ensolleillé,

Lug nous éclairait

 

La forêt nous accueillait  pour des instants magiques de pleine conscience

 

Au mouchet, nos âmes ont communié

Dans l'amour et la paix

 

Une connexion céleste nous a réuni

François, un grand merci.

 

 

 

Puisque les Dames d'un autre temps,

ont décidé de livrer leurs lais,

je me joins à elle pour y verser

à mon tour quelques sonnets. 

                                                   [Francine]

.....................................................

 

"Exercice d'un été si particulier"

 

En ces temps de Lugnasad,

tous étaient vénus d'horizons différents

pour partager, sentir, s'ouvrir,

à la magie de la nature.

 

Trois femmes représentant la Déesse,

Cinq hommes représentant chacun leur clan,

Ainsi unis pour une expérience unique : se re-découvrir.

 

Sous le regard de Belenos,

les énergies se sont mêlées,

les auras se sont révélées,

cela se passait un jour d'été.

 

La Compagnie s'est créée,

les mains se sont liées,

les doutes et peur se sont envolés.

 

Sous le ciel bienveillant

en compagnie des aïeux d'antan,

le temps s'est écoulé,

là, tous priaient.

 

Lors du moment de se quitter,

Malgré leurs cœurs lourds et noués,

ils se promirent de se retrouver.

 

Car, là, leur histoire venait de commencer...

les esprits étaient marqués,

chacun avait leurs clefs,

pour vivre en paix.

 

 

 

Puisque c'est  ainsi, je me lance aussi dans un petit exercice de style  : 

 

[Anne]

 

Sonnet pour la belle endormie

 

 

Dans la lumineuse forêt des Chambarans

En ce beau di de Kronos, pour les Celtes Vo Siros,

Arrivèrent impatients, huit chercheurs du Savoir Blanc.

Déposèrent leurs armes, et approchèrent Cernunnos.

 

 

A un arbre s'unirent, pour cueillir l'énergie

L'un épousa le chêne, l'autre le coudrier

A la source admirèrent salamandres au nid

Rêvèrent à la Vouivre aux racines liées.

 

 

Le soir venu ensemble honorèrent Sirona

Dansant et chantant sous sa lumière lactée

Riant aux étoiles comme enfant aux éclats

 

 

Lors l'Eclairé retrouva l'ancienne cergna*

Fertile berceau des cérémonies sacrées :

Chacun à nouveau à son Esprit s'initia.

 

 

 

* patois des Avants, région de Montreux pour "clairière"

 



29/06/2017
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 41 autres membres