Collège Druidique des Gaules

Collège Druidique des Gaules

Editorial n° 344 : La couronne des Incarnations

     LA COURONNE DES INCARNATIONS

 

Le numéro 336 d’Ar Gaël (août / septembre 2010) a republié l’éditorial de Paul BOUCHET, « Doctrine de la Réincarnation », éditorial  du numéro 74 de notre revue. Dans son livre Science et Philosophie des Druides publié en 1968, le fondateur de notre Collège écrit :

            « L’Ame libérée de son corps s’épanouit et poursuit un travail d’évolution en ABRED  jusqu'à ce qu’elle se réincarne…      

            « HUIT INCARNATIONS (ou incorporations) au minimum sont nécessaires pour parvenir au Cycle supérieur…

           « Celui qui, par paresse, n’a pas accompli son évolution en ces huit épreuves, doit recommencer la ronde, alourdi de plus de matière par incorporations successives…                                                                                                                       « Les Êtres qui ont achevé leur évolution sur ce plan humain – ou son équivalent sur d’autres mondes – la reprennent « AILLEURS » et la Vie cosmique continue… »

          

Dans Ar Gaël numéro 323 (juillet/août 2003) le  /I KEVRINEL rappelle que les cercles de la Croix Celtique ont des valeurs numériques bien précises, et  que « le rapport entre les différents cercles étant la seule valeur essentielle, les cercles peuvent être tracés dans n’importe quelle unité (centimètres, pouces ou autres) ».

            Les trois cercles concentriques de la Croix Celtique  ont entre eux les rapports 9, 27 et 81. Le diamètre du cercle de KEUGANT (Cercle Divin)  est de 81 unités, le diamètre du cercle d’ABRED (Cercle de Migrations) est de 27 unités, et le diamètre du cercle de  GWENWED (Cercle de la Connaissance ou de la  Lumière blanche) est de  9  unités.                                                    

           Sur la figure géométrique initiatique qu’est la Croix Celtique on peut tracer une couronne de huit cercles. Le graphisme de la Croix réveille les notions initiatiques que les continuateurs des Druides y ont mises. Cette couronne rappelle que HUIT INCARNATIONS (ou incorporations) au minimum sont nécessaires pour accomplir notre évolution sur le plan humain.

          Les huit cercles de la couronne des incarnations, de diamètre 9, sont exactement  tangents,  à savoir :

-          quatre cercles dont les centres sont les quatre angles rentrants formés par les branches de la Croix. Les 3/4 de la surface des cercles mordent sur les branches de la Croix. Les quatre angles sont situés sur le cercle ANNOUIM,

-          et quatre cercles posés sur les branches de la Croix. Leur centre est le point d’intersection du cercle ANNOUIM avec les deux axes de la Croix, l’axe vertical ou polaire, et  l’axe horizontal ou équinoxial.

 

         ANNOUIM, le  cercle intérieur, Cercle de la Matière, passe par les quatre angles rentrants  de la Croix Celtique. Son diamètre est de 23,94, donc plus petit que le diamètre du cercle d’ABRED qui est  de 27.

 

         La ronde éternelle des incarnations est symbolisée par cette couronne de huit cercles. Les huit cercles  évoluent en ABRED,  le Cercle des Migrations.  La    ronde « ne se termine pas  en GWENWED comme en un paradis statique… ». Elle « n’a ni commencement ni fin visibles pour nous… ».

                                                                                                                    /I

                                                                                              Druide VOSEGUS

 



12/05/2014
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 40 autres membres