Collège Druidique des Gaules

Collège Druidique des Gaules

Editorial n° 345 : Les païens et l'histoire

     Les païens et l’histoire

 

Le mot « païen » vient du mot latin  paganus.  Que veut dire paganus ?  Paganus  vient du mot latin pagus.  Le pagus, c’est le petit village, le canton, c’est le terroir.  Le païen, c’est l’homme qui est attaché au  terroir.

Les populations celtiques sont païennes. La matière de Bretagne « se caractérise par une forme particulière de merveilleux … Le thème le plus important (…) est  celui  de l’Autre Monde. Pour les Celtes, ce monde n’est pas nettement séparé de celui des hommes. C’est le lieu où se trouvent à la fois les morts, les dieux et les fées … et nombre de femmes sont … des fées «  (D. BOUTET et A. STRUBEL, La littérature française du Moyen Âge, Collection Que sais-je, n° 145, 1983, pp. 35 - 36).

Les païens sont les héritiers d’une longue tradition qui n’a pas de début et qui n’a pas de fin. L’histoire n’est pas un processus en ligne droite. Pour les païens une rupture avec le passé est une chose  impensable.  La vision des païens est cyclique, ils reprennent les légendes anciennes et les enrichissent.

Le processus d’histoire en ligne où le vrai est dit une fois pour toutes vient de se produire au niveau sociétal. Tout dans le monde moderne incite à penser que nous allons vers toujours plus et mieux, à condition de respecter les valeurs politiquement correctes et futuristes.

Les païens refusent le concept d’un Dieu unique en dehors de ce monde. Mais ils tiennent le monde pour sacré. Le sacré, qui est le rapport au religieux et au divin,  est à la portée de l’existence humaine.

Pour les chrétiens et les religions du livre, le païen est l’attardé, l’abruti qui croit que les valeurs du terroir doivent être conservées, alors que les gens dans le vent, eux, ont la révélation.  Donc le païen est quelqu’un de plus ou moins vulgaire, un attardé qu’il faut convertir de force. S’il résiste, eh bien, on doit l’aider.

       Être païen aujourd’hui  c’est une manière périphérique de refuser l’universalisme, qui ne reconnaît d’autre autorité que le consentement universel et ses idéologies mortifères.                                                                                                                                                           /I      Druide VOSEGUS



12/05/2014
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 40 autres membres