Collège Druidique des Gaules

Collège Druidique des Gaules

Ar Gaël n° 353 : La vie du Collège

 

LA VIE DU COLLEGE DRUIDIQUE DES GAULES

 

 

Depuis le dernier numéro d'Ar Gaël, la vie du Collège a été intense. Nous avons peu de nouvelles de notre cher Druide Arz Kadarn et de sa clairière, mais les deux autres clairières sont très actives.

 

Conformément aux décisions de l'Assemblée Générale, et avec l'accord du Grand Druide, la clairière Rigantona de Clérieux a décidé de consolider sa structure.

 

Après la consécration du Druide Kad Gwir dans la clairière Morgane, accompagné par trois druides, il paraissait impossible de réunir rapidement trois druides en Rhône-Alpes. Il a donc été décidé, avec le Grand Druide du Collège, de réaliser deux consécrations dans la clairière Rigantona de Clérieux :le barde Erispoë est devenu Eubage, et la disciple-Barde Beline est devenue Barde.

 

Ces Consécrations ont été réalisées par le druide local Pwill. La clairière du Nord se réunit quatre ou cinq fois par an, et apparemment semble vouloir augmenter ce cycle de réunions.

 

La clairière Rigantona a décidé de revenir le plus possible à la tradition, en travaillant beaucoup sur les énergies, intérieures et extérieures, les sensations et les échanges avec les éléments de la Nature et les autres mondes. Nous ne remercierons jamais assez Paul Bouchet d'avoir créé notre Collège, de lui avoir donné sa base et ses structures. A la lumière des découvertes récentes sur le druidisme et grâce à une meilleure connaissance des autres religions de la Nature, nous souhaitons réintégrer les véritables fonctions traditionnelles des druides.

 

Depuis de nombreuses années, j'anime des stages « Initiation au druidisme » que j'ai complété en 2016 par un stage de niveau 2 sur les sensations dans la nature, qualitativement et quantitativement. Pour moi, le druidisme ne peut être une simple philosophie, avec des rituels épars et des travaux intellectuels, comme la franc-maçonnerie.

 

Relisons les textes principaux, la légende Arthurienne, Christian Guyonvarc'h, il s'agit d'un mode de vie avec vingt ans d'études physiques, morales et intellectuelles, de la transmission à la jeunesse des connaissances immenses de nos ancêtres.

Nous ne retrouverons une véritable crédibilité que si nous sommes capables d'être en même temps prêtres, guérisseurs de l'âme et du corps, en lien avec les esprits minéraux, végétaux, animaux, ceux des autres mondes, connaisseurs des anciennes lois, poètes et musiciens, capables de lire dans chaque être vivant ses capacités et son destin. Un druide est un conseiller et un enseignant, en réalité un transmetteur, mais on ne peut transmettre que ce qu'on connaît.

 

J'invite mes frères druides à nous faire part de leurs connaissances, ce qui nous permettra d'élaborer un cursus de connaissances à acquérir pour être digne d'occuper les fonctions de notre hiérarchie.

 

J'ai très souvent des réflexions sur le manque de programme d'étude pour les nouveaux...et les autres.

 

Je propose donc que chaque clairière avance dans plusieurs domaines, dans le but de nous enrichir et d'occuper notre vraie place.

 

/|  Pwill

 



29/06/2017
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 40 autres membres